RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


DEVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE : L’ex-président nigérian Olusegun Obasanjo apporte sa contribution à travers « Notre amour, faire marcher l’Afrique »

D 3 août 2017     H 00:00     A Toute info     C 0 messages


Ce mardi 1er août 2017 l’ex-président nigérian, Olusegun Obasanjo et l’ambassadeur du Canada au Burkina Faso, Vincent Le Pape, ont été reçus en audience par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Le premier est venu présenter au chef de l’Etat un livre dont il est l’auteur et qui s’intitule « Notre amour, faire marcher l’Afrique », et le second en fin de mandat a discuté avec le premier des Burkinabè, de la coopération qu’entretient son pays le Canada avec le Burkina Faso.

La politique c’est son terrain de jeu. Maintenant il se lance dans le domaine de la littérature. Il s’appelle Olusegun Obasanjo, il est un ex-président nigérian. Grand homme politique nigérian et même africain, il semble que l’homme a aussi des talents d’écrivain. Le livre intitulé « Notre amour, faire marcher l’Afrique », dont il est l’auteur, en est une preuve. A l’occasion du lancement officiel dudit livre, il est venu le présenter à son jeune frère, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Il explique qu’il s’agit d’un manuel qui traite du développement de l’Afrique. L’ex-chef d’Etat nigérian vise à travers la rédaction du livre, sa contribution au développement du continent noir. « Il est temps que nous fassions de notre mieux pour permettre à l’Afrique d’occuper la place d’honneur qui lui revient » a-t-il indiqué. Personne ressource en matière de questions sous-régionale, Olusegun Obasanjo a également discuter avec le chef de l’Etat burkinabè, des questions liées à la sécurité, au développement économique, au commerce et à la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO.

Le Canada un partenaire solide du Burkina Faso

A la suite de cette audience, le premier des burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré s’est également entretenu avec l’ambassadeur du Canada au Burkina Faso, Vincent Le Pape qu’il a également reçu en audience. Les deux hommes ont effet parlé de la coopération entre leur pays respectif à savoir le Burkina Faso et le Canada. En fin de mandat au Pays des hommes intègres, le diplomate canadien a tenu à féliciter son hôte des progrès réalisés dans le domaine de la démocratie. Il est donc revenu sur les échanges entre les parlementaires canadiens et burkinabè qui se font selon lui, grâce à l’appui du projet du Centre parlementaire canadien. En ce qui concerne le volet appui au développement social, Vincent Le Pape a discuté avec le chef de l’Etat, de l’appui du Canada dans le domaine de la santé. Il a donc réitéré à Roch Marc Christian Kaboré le soutien de son pays au Burkina Faso dans le domaine de la santé reproductive, avec une enveloppe de 10 millions de dollars canadien. Dans le domaine de l’éducation notamment de la jeune fille, il a une fois de plus réitéré le soutien du Canada au Burkina Faso. A l’en croire, ils ont également abordé le domaine commercial. Le Canada présent depuis quelques années déjà dans le secteur minier, diversifie sa coopération de plus en plus dans d’autres domaines comme celui du solaire a confié l’ambassadeur. A titre d’exemple, il a rappelé le premier Partenariat public privé (PPP) qui a été signé entre les deux pays et qui concerne la construction de la centrale solaire de Zina. Pour terminer, Vincent Le Pape a confié qu’à son tour, le chef de l’Etat burkinabè, lui a fait part de ses préoccupations au plan sécuritaire dans la région.

Thierry KABORE

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document