RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Burkina Faso

Version imprimable de cet article Version imprimable


OUVERTURE DE LA FOIRE DU 11 DECEMBRE : boycott des autorités et colère de Alassane Balla Sakandé

D 7 décembre 2018     H 22:03     A Toute info     C 0 messages


La foire du 11 décembre 2018 à Manga a officiellement ouvert ses portes sur fond de boycott d’une partie des autorités. Alors qu’il était venu présider la cérémonie de lance de cette activité, le président de l’Assemblée nationale Alassane Balla Sakandé s’est retrouvé sans la plupart des autorités qui étaient attendues.

« Je ne ferai pas de discours ce soir. » A indiqué le président de l’Assemblée nationale burkinabè dès son arrivée à la tribune pour l’ouverture de la foire de l’indépendance le jeudi 6 décembre 2018 à Manga. Alors que la cérémonie était prévue pour 15 heures, c’est autour de 16h30 qu’elle a démarré avec en plus une absence remarquable des autorités locales et gouvernementales. Un décor désert qui frappe à l’œil : des rangés de chaises vides, la première ligne à peine occupée et un président esseulé. Voilà qui laisse poser des questions auxquelles chef du parlement va vite apporter des éclaircis. Il ne fera donc pas de discours parce que tout simplement, dit-t-il, « si la foire fait partie des activités commémoratives de ce 11 décembre à Manga, j’estime que cette cérémonie a été boycottée. Elle a été boycottée tout simplement parce qu’on m’a demandé d’être le parrain de cette cérémonie mais pas le parrain de quoi que ce soit. »
Plus loin dans son intervention, Alassane Balla Sakandé a dévoilé les raisons pour lesquelles des autorités gouvernementales et locales ont boycotté la cérémonie. Selon lui, les autorités en question devraient présentes à ses côtés « au lieu d’aller se retrouver dans une histoire d’inauguration d’hôtel. Je le dis en toute sincérité ». Enfonce le président qui assure avoir effectué le déplacement à Manga pour sa jeunesse et la population du Burkina Faso entant que premier responsable d’une institution de la République. Ce qui importe à son avis, c’est que des jeunes et des vieux puissent exposer leurs œuvres pour avoir à boire et à manger.

Du reste, dira le président de l’Assemblée nationale tout furieux : « je ne suis pas contre un opérateur économique pour quoi que ce soit ». Renseignement pris, l’opérateur économique n’est autre que le promoteur de Ramada Pearl Hôtel, qui se surnomme Hamid Carreaux qui inaugurait un hôtel où certaines autorités étaient à quelques encablures de la foire.
A l’issue de ces bonnes minutes de verves dressées contres les autorités absentes, Alassane Balla Sakandé n’a pas manqué de féliciter ceux qui ont œuvré pour que la foire ait lieu. Il a également encouragé tous ceux qui sont venues des autres localités, citant par ailleurs les rares autorités qui étaient présentes à savoir le maire de la commune, le gouverneur de la région, le représentant du médiateur du Faso. D’autres autorités comme le ministre Siméon Sawadogo, Président du comité d’organisation et le Secrétaire permanent du 11 décembre Khalil Bara ont pris la cérémonie en marche.
Tout en invitant les populations à s’approprier les activités, le président de l’Assemblée nationale a demandé de prendre soin des réalisations et à prendre les dispositions à dénoncer tout acte malveillant, tout individu suspect qui pourrait entacher l’organisation les festivités de ce 11 décembre. Aux jeunes, Sankadndé a demandé de surveiller les réalisations en cours et de dénoncer ceux qui feront du mauvais travail parce que c’est de l’argent public qui mis en jeu.

Amidou Kabré

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document