RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Ministère de l’environnement : le développement du capital humain au cœur des préoccupations

D 10 juillet 2019     H 00:00     A Camille Baki     C 0 messages


Ouagadougou, 9 juillet 2019. Le ministère de l’environnement, l’économie verte et du changement climatique a tenu ce matin un atelier de validation de son plan de formation 2019-2021. Avec l’appui du programme d’Appui à la gestion durable des ressources forestière (AGREF), cet atelier permettra de sortir un plan triennal de renforcement de capacités des agents en conformité avec les missions assignées au ministère.

Faisant sienne la pensée d’Arnaud Boti selon laquelle la formation est l’essence de tout succès, le ministère de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique veut mettre l’accent sur le renforcement du capital humain.
Après une première formation, qui a fait 2073 bénéficiaires, tous des agents du ministère, cette première a été selon Nestor Batio Bassiere un succès. Ce plan a constitué à la structuration de la formation continue au sein du département. A-t-il soutenu. C’est autour d’un plan couvrant une période de 3 ans dont les grandes lignes seront dégagées au cours de cet atelier du 9 juillet 2019.

Une action en conformité avec le programme du président

Pour le premier responsable du département, cette initiative s’inscrit en droit en ligne dans la mise en œuvre de l’axe 2 du Plan National de Développement Économique et Social(PNDS) à savoir le développement du capital humain. Au ministre d’ajouter que cette action est aussi une opérationnalisation du Plan Stratégique de Décennal de Modernisation de l’Administration (PSDMA) prônant l’élaboration d’outils de gestion des ressources humaines.

Les objectifs visés

A l’issu de cette formation, le ministère entend atteindre plusieurs objectifs. Au nombre de ces attentes, l’accroissement du rendement des agents constitue une place de choix. Aussi l’instauration d’une culture de formation continue, l’amélioration de la qualité des services et le renforcement du sentiment d’appartenance des agents en sont les objectifs spécifiques. Au total, ce sont 2075 agents qui vont bénéficier de ce plan.

Le Luxembourg épaule le ministère

La coopération luxembourgeoise appuie le ministère et ce à travers un accompagnement constant à l’élaboration et la mise en œuvre du présent plan de formation. Pour le ministre cette aide se matérialise à travers le programme d’Appui a la Gestion durable des Ressources Forestières(AGREF).
Se voulant inclusive, prenant toutes les couches du ministère premier responsable a tenu a lancé un cri de cœur aux participants. Je vous invite, à travers des échanges francs et sans complaisances à apporter des amendements susceptibles d’améliorer la qualité du document afin qu’il puisse être diffusé et utilise à des fins de planification a-t-il conclu.

Camille BAKI

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document