RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


1O édition des journées agro-alimentaires(JAAL) près de 5 millions pour 17 filières de production

D 11 novembre 2019     H 20:30     A Camille Baki     C 0 messages


Les lampions des journées agroalimentaires se sont éteints ce lundi 11 novembre 2019. Ouverte sur le 4 novembre dernier sur le site de la maison du peuple de Ouagadougou, les JAAL ont contribué à faire la promotion et la valorisation des produits locaux. Ce sont des panels débats, des caravanes et des expositions qui ont été les activités far de cette 10e édition. Certains stands se sont illustrés par leur originalité et la qualité de leurs produits. De ce fait ils ont vu leur efforts récompensés. Le grand prix du président du Faso sera dévoilé la nuit des JAAL .

« J’encourage tous les acteurs à redoubler d’avantage d’effort pour booster notre économie et d’assurer pleinement une sécurité alimentaire saine et durable  »

exhorte le ministre du commerce et de l’industrie dans un discours lu par son conseiller technique lors la clôture des Journées agroalimentaires(JAAL). Du côté des organisateurs c’est une pleine satisfaction d’avoir gagné une fois de plus ce challenge. Pour madame Simone Zoundi présidente des JAAL, cette dixième Edition a gagné en terme de maturité, on s’en félicite.
Venus de toutes les régions du pays, les différents exposants n’ont pas manqué d’ébahir les visiteurs. D’un stand à un autre, ce sont des produits locaux transformés au Burkina et par des burkinabè, qu’il convient d’appeler des produits made in Burkina Faso. Du vin au miel, au baobab, des biscuits faits à base de manioc et de moringa, on en trouve mais aussi du savon de moringa pour ne citer que ces produits entièrement bio et sans produits chimiques.

Faire la promotion c’est aussi encourager et soutenir ces femmes burkinabè. Ainsi pour le ministre Harouna Kabore cette vision(JAAl) a besoin d’être soutenue par des actes concrets et forts. Ainsi des prix ont été décernés aux productrices ayant apporté du neuf dans leur transformation. Parmi les prix nous avons le grand prix du président du Faso qui sera connu à la nuit des JAAL et d’autres prix.
Pour l’édition 2019, quelques critères sont exigés pour espérer une part dans les quatre millions six cents milles (4600000) affecté à la compétition. Ainsi l’originalité, l’innovation, l’hygiène et le décor du stand ont prévalue et ce en fonction des filières de production. Dans la catégorie restauration madame DA Marie empoche la somme de 200000 et ce avec son met « atiéke au haricot », avec une note de 16/20. Comme elle, plusieurs femmes repartent avec des prix allant de 100000 à 200000f.
Le monde évolue, le marché tout autant. Et le Burkina Faso, à l’instar des autres pays se doit de s’adapter en proposant des produits complétifs, interpelle le ministre. A Simone Zoundi de conclure que l’agroalimentaire reste un grand champ, pleine de potentialités et peu exploité.

Camille BAKI

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document