RSS 2.0 twitter google facebook youtube

-->


Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité



Coup d’État au Burkina : Des manifestants en liesse mettent en garde la CEDEAO et la France

D 26 janvier 2022     H 12:15     A Issa ZONÉ     C 0 messages


agrandir
-->

Au lendemain du coup d’Etat qui a renversé le pouvoir de Roch Marc Christian KABORE par le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) dont le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba est le président,des milliers de personnes se sont rassemblées ce mardi 25 janvier 2022 à la place de la Nation à Ouagadougou pour célébrer et apporter leur soutien au coup d’État militaire qui a pris le pouvoir.

Entre célébration et espoir, les manifestants voient en ce coup d’État un moyen par lequel le Burkina Faso retrouvera une solution aux multiples problèmes auxquels il fait face. « Les gens avaient perdu l’espoir avec Roch Marc Christian KABORE, mais aujourd’hui ils voient une renaissance du Burkina Faso » déclare Lassina OUEDRAOGO, coordonnateur du Mouvement la Concorde. Pour lui, « les militaires sont venus redonner de l’espoir. L’intégrité mise à rude épreuve par le système de Roch KABORE sera restaurée ». « Avec ce qui se passe au Mali et en Guinée, c’est une révolution africaine qui est en marche. Que la CEDEAO se ressaisisse parce que le peuple Burkinabè ne va pas se laisser imposer par un calendrier venant des présidents illégitimes dans leurs propres pays » soutient-t-il.
Madi OUEDRAGO membre du mouvement on en peut plus invite les militaires à répondre aux aspirations profondes du peuple Burkinabè notamment sur la question sécuritaire et sur la question de la coopération militaire avec la France. "Si le peuple dit de mettre fin à la coopération avec la France, il faut mettre fin et aller avec la Russie."

"La CEDEAO n’ a pas de conseil à donner au Burkina Faso, parce qu’elle n’a rien fait pour le Burkina depuis qu’il est attaqué par les terroristes" a-t-il soutenu.
Il souhaite par ailleurs que « le nouvel homme fort du Burkina Faso le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba suive les pas du président Malien Assimi Goita et faire une collaboration avec la Russie pour vaincre le terrorisme ».
« vive le Mali, vive la Russie, vive le Burkina Faso », c’était le slogan scandé par presque que tous les manifestants rassemblés à la place de nation.

Pour Bertrand N. YODA, le lieutenant-colonel Henri Damiba doit « prendre attache avec la Russie afin de définir ensemble un plan stratégique de sécurisation du sahel parce que la France a échouée en dix ans d’intervention dans le Sahel »
« Roch a été élu avec 1million 600 000 électeurs mais aujourd’hui on se retrouve avec plus de 2 millions de refugiés soit le double de personnes qui l’on élu » a-t-il déploré.
Arnaud Francis KINANE, chargé de communication des militaires, gendarmes et policiers radiés suite aux mutineries de 2011 applaudit aussi le coup de force des militaires.« Nous sommes sortis pour manifester notre soutien aux jeunes officiers qui ont pris le pouvoir ». A l’en croire, la meilleure solution serait de « faire rentrer tous les exiler politique, réintégrer tous les camarades militaires, gendarmes et policiers radiés afin de faire une vraie réconciliation et prétendre au renouveau prôné par le MPSR »

Arnaud Francis KINANE exhorte aux jeunes officiers de « réintégrer les milliers de soldats radiés suite aux événements de 2011 pour renforcer l’armée et faire d’elle une vraie armée républicaine »

Issa ZONE et Chéri Fatou DRAME

www.touteinfo.com



Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document