RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Reportages

Version imprimable de cet article Version imprimable


Noélie Nabolé : la jeune dame masseuse professionnelle non-voyante

D 8 mars 2022     H 19:29     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages


Noélie Nabolé est une jeune dame, mère de deux enfants. Elle est malvoyante mais sa joie de vie est sans égale. C’est en classe de 4e que Noélie Nabolé a perdu la vue. Alors que tout semblait finir pour la jeune élève, elle n’a jamais courbé l’échine pour se réaliser .L’école aussitôt finit, Noélie enchaine les petits boulots pour subvenir à ses besoins. Transformation de jus naturel et fabrication de savon liquide sont entre autres activités qu’elle a menées malgré son handicap. Déterminée et surtout avec l’encouragement de ses parents, elle aura la chance de se faire former en 2006 en massage et kinésithérapeute à l’Associations Burkinabè pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants (ABPAM), au village Nong-Taaba.Une formation qui va lui ouvrir les portes du monde du travail aujourd’hui.

C’est en fin décembre 2021 que nous avons rencontrés Noélie Nabolé au quartier Larlé de la ville de Ouagadougou. Souriante et plein de vie, rien ne semble manquer à cette jeune dame de 34 ans. Pourtant, derrière cette apparence du « tout va bien » se cache une dure épreuve, un manque d’une partie de soi ; la vue. L’histoire remonte en 2004 alors que la jeune élève était en classe de 4e, quand elle perdit le sens de la vue. Comme il faut s’y attendre dans tous les cas similaires au Burkina Faso, par manque de structures éducatives adéquates, l’abandon est la règle.

17 ans après sa séparation avec l’école, rien n’a entamé le moral de Noélie à aller de l’avant.

« Il faut se battre dans la vie. Je suis l’enfant unique de mes parents. Je ne me suis jamais découragée parce que j’ai perdu la vue et que tout est fini, non » s’exclame-t-elle.

Noélie Nabolé, c’est aussi la rage de gagner et de donner un avenir meilleur à ses enfants. Leur père les ayants mis à la porte, elle dit travailler dur pour payer leur scolarité. « Mes deux enfants j’arrive à payer leur scolarité grâce à mon travail de massage » soutient-elle.

En effet, dans son travail de masseuse professionnelle, Noélie Nabolé a signé un contrat de travail dans une clinique de la place. A chaque fois qu’il y a une prestation, on lui fait appel. Et les éloges des uns et des autres sur la non-voyante sont légion. Elle n’a rien à envier aux personnes voyantes indique son employeur.

« Elle ne se voit pas comme une malvoyante mais rivalise avec ceux qui voient. Elle fait tellement bien son travail que beaucoup de gens n’hésitent pas que ce soit toujours elle qui fasse le travail » témoigne son patron Yacouba Sawadogo.
En tout cas, le travail de massage réjouit à plus d’un titre les parents de la jeune dame. Changeant du coup leur regard du handicap de leur enfant. Pour sa mère Béatrice Nabolé, Noélié est courageuse et très travailleuse. « Si on l’appelle pour un travail, elle y est vite partie. Nous sommes très heureux d’elle » dit-elle.


En plus de son handicap visuel, qui rend difficile ses déplacements, Noélie fait cependant face à plusieurs préjugés dans son activité. Pour elle le massage est encore mal perçu au Burkina Faso. Le simple fait d’évoquer qu’on est professionnel dans le domaine nourrit toutes les suspicions. « Au Burkina, les gens ne connaissent pas l’avantage du massage. Si tu dis que tu es une masseuse les gens t’assimilent immédiatement comme les filles de joie » soutient-elle.

Mais avec abnégation, Noélie Nabolé s’est frayé un chemin dans un monde qui ne lui était pas favorable. Aujourd’hui son rêve le plus ardent est de pouvoir mettre en place son propre salon de massage.

Alain YAMEOGO

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document