RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2



AIDE ALIMENTAIRE AU BURKINA : le Japon offre plus d’un milliard de francs CFA

D 16 septembre 2016     H 03:30     A TOUTE INFO     C 0 messages


Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des burkinabè de l’extérieur Alpha Barry et l’ambassadeur du Japon au Burkina Faso Masato Futaishi ont procédé à la signature de l’échange de notes concernant l’aide alimentaire le jeudi 15 septembre 2016 à Ouagadougou. Plus d’un milliard de francs CFA, c’est le montant de l’enveloppe qui sous-tend ladite signature.

La coopération entre le Japon et le Burkina Faso est au beau fixe. La signature de l’échange de notes concernant l’aide alimentaire qui est intervenue entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’extérieur Alpha Barry et l’ambassadeur du Japon au Burkina Faso Masato Futaishi le démontre si bien. 370 millions de YEN, soit 1 milliard 850 millions de francs CFA, c’est le montant de l’enveloppe que le gouvernement japonais a déboursé sous forme de don au gouvernement burkinabè. La confirmation a été donnée par l’ambassadeur du Japon au Burkina Faso Masato Futaishi qui a confié que la somme présente est destinée à l’achat de riz dans le cadre de « l’Aide alimentaire KR 2016 ».
Ce don n’a pas laissé indifférent le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des burkinabè de l’extérieur Alpha Barry. Après avoir salué le geste du gouvernement japonais, il a rassuré l’ambassadeur qu’à l’instar des dons intérieurs, celui-ci sera utilisé à bon escient en conformité avec les termes de la présente note. Le ministre a rappelé à Masato Futaishi que par ledit don, son gouvernement apporte son soutien aux efforts d’amélioration des conditions de vie des vaillantes populations en appuis aux efforts du gouvernement burkinabè. Il vient surtout renforcer le plan d’action gouvernemental de soutien aux populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition a soutenu le ministre en charge des affaires étrangères. Pour le diplomate, l’objectif principal du don est d’appuyer les efforts des autorités burkinabè à résoudre les problèmes alimentaires des populations à travers la fourniture d’une importante quantité de riz. Il estime que la particularité de l’aide octroyée par le gouvernement japonais est l’obligation faite à la partie burkinabè à travers la SONAGES de constituer le fonds de contrepartie en cédant le riz à la population à un prix raisonnable. Le représentant du peuple japonais au pays des Hommes intègres rappelle que ce fonds sera également utilisé pour réaliser divers projets de développement économique et social comme l’échangeur de l’Ouest, le pavillon Soleil levant du SIAO, le renforcement des capacités logistiques de la CENI, etc. Masato Futaishi a rappelé que le gouvernement du Japon accorde également au Burkina Faso l’assistance pour l’amélioration de la production des semences et la promotion d’une agriculture orientée vers le marché. Ses propos ont été confirmés par Alpha Barry qui a déclaré que de 1994 à nos jours le gouvernement du Japon a mis gracieusement à la disposition du gouvernement du Burkina Faso, une enveloppe globale de 7 milliards 120 millions de YEN, soit plus de 35 milliards 850 millions de francs CFA au titre de l’aide alimentaire non remboursable.

Thierry KABORE
TOUTE INFO, Quotidien burkinabè en ligne