RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


FROMULATION DU SECOND COMPACT : le Burkina Faso à l’heure de la validation des propositions de projets

D 6 juin 2018     H 10:00     A Toute info     C 0 messages


Le Burkina Faso poursuit son travail dans le cadre du processus de formulation du second compact du Millénium challenge corporation (MCC). Au cours d’un atelier ce mardi 5 juin 2018 à Ouagadougou, l’Unité de coordination de la formulation (UCF-Burkina) s’est attaquée à l’examen, amendement et validation des documents de propositions de projets. Cet atelier se tient après plusieurs étapes déjà franchies comme le diagnostic des contraintes, l’élaboration des notes conceptuelles et le choix des types de projets.

Le Burkina Faso est entré dans la troisième phase du processus de formulation du second compact du MCC. Au cours de l’atelier de ce mardi 5 juin 2018, les parties prenantes constituées d’acteurs du secteur privé, de la société civile, de l’administration publique, de partenaires techniques et financiers vont procéder à l’examen et à la validation des documents de trois propositions de projets dans le domaine de l’électricité. Il s’agit notamment du « Projet de renforcement de l’efficacité dans le domaine de l’électricité », du « Projet d’accroissement de l’offre d’électricité moins coûteuse » et du « Projet réseaux et accès à l’électricité ».

Dans un message du premier ministre (représenté) livré par le ministre de l’énergie Bachir Ismaël Ouédraogo, à l’ouverture de l’atelier, le chef du gouvernement du Burkina a indiqué que la qualité de la fourniture d’électricité demeure largement en dessous des normes : « ce déficit d’électricité empêche l’éclosion d’un tissu économique productif, génère une faible efficacité des structures socio-éducatives et, ainsi, annihile les efforts du gouvernement et de ses partenaires dans l’amélioration des conditions de vie des populations. »
Face à un tel défi, le coordonnateur national de l’UCF-Burkina Samuel Tambi Kaboré n’a pas manqué de souligner que « la tâche est lourde (…) mais elle est surtout exaltante et enrichissante ». En effet, explique Samuel Kaboré, l’UCF a « associé étroitement les différentes parties prenantes du domaine de l’électricité et de celui de l’Enseignement et de la formation technique et professionnelle (EFTP) aux concertations, rédactions, priorisation pour l’élaboration de ses documents de projets ». Il a également invité les participants, spécialisés dans leur domaine respectif, à maintenir la mobilisation et leur appui à l’UCF-Burkina.

Présent à l’ouverture des travaux, le directeur MCC-Burkina Michael J. Simsik a déclaré que comme tout investisseur, le MCC choisit des projets selon des critères stricts : « l’exercice que nous sommes en train de mener va nous aider à mieux comprendre les composantes des investissements physiques ainsi que les réformes qui seraient les plus optimales pour résoudre la contrainte majeure de l’insuffisance, de la mauvaise qualité et du coût élevé de l’électricité. » A-t-il précisé.

A l’issue de cet atelier de validation des documents de propositions des projets, le processus de formulation du second compact entrera dans une quatrième phase consacrée aux études de faisabilité des projets y compris des études d’impact environnemental et social. A ce niveau, le Burkina Faso a obtenu le 20 avril dernier un accord de subvention d’un montant de 8,825 millions USD soit 4 853 750 000 de FCFA auprès Fonds de développement du compact(CDF).

Selon les directives du MCC relatives au processus d’élaboration du Compact 2, c’est en juin 2019 que la négociation des fonds se fera avec la partie américaine avant la mise en œuvre effective des projets sur le terrain. Le coût des projets qui seront financés par le peuple américain s’élève à 450 milliards de FCFA.

Amidou Kabré

TOUTE INFO, quotidien d’informations en ligne

Portfolio

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document