RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Interviews

Version imprimable de cet article Version imprimable


Burkina : l’artiste Grand Docteur veut une annulation pure et simple de l’exploitation du chemin de fer par Bolloré

D 28 mars 2022     H 20:32     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages



L’artiste musicien Alphonse Sana Kaboré ,plus connu sous le nom de Grand Docteur s’est engagé au côté du "Consortium Burkina 2050" pour demander une annulation pure et simple de l’exploitation du chemin de fer par le groupe français Bolloré. A toutes les marches dont l’organisation a initié, l’artiste reggae man a fait le déplacement pour soutenir. Le 26 mars 2022, il a encore fait le déplacement à l’assemblée nationale, où plusieurs organisations de la société civile ont introduit une pétition pour résilier le contrat d’exploitation de SITARAIL par le groupe français Bolloré. Nous l’avons rencontré .Lisez notre interview.


TOUTE INFO :
Pourquoi êtes-vous toujours mobilisé à chaque fois pour demander une révision du contrat de l’exploitation du chemin de fer par le groupe Bolloré ?

Grand Docteur : Je suis un citoyen libre de mes mouvements et libre de mes choix. Mon choix de lutter pour la révision des accords entre le Burkina et le groupe Bolloré est de tout cœur. Pendant 27 ans, Bolloré exploite les rails du Burkina illégalement. Premièrement, l’on peut dire qu’il ne respecte pas les contrats et deuxièmement, la société a licencié des citoyens Burkinabè qui y travaillaient, à qui il a refusé de payer leur droit. Troisièmement, il faut savoir qu’avec la gestion de SITARAIL par Bolloré, le train ne s’arrête plus dans plusieurs communes, provinces et gares ; alors que cela permettait aux communes et provinces de se développer. Cette multinationale a même interdit le transport personnel, ce qui voudrait dire que si un Burkinabè veut aller à Abidjan par train, c’est impossible. Aujourd’hui, le constat est que le train transporte moins les marchandises des Burkinabè au profit des machines et produits des sociétés minières. Cette situation crée un blocus au niveau du Burkina Faso. En plus de cela, on constate également que les rails sont délabrés. Nos gares sont dans un état de délabrement avancé et nos mamans qui en profitaient n’ont plus rien. Donc, ce combat est une affaire pour tous les Burkinabè et il faudrait que l’on se mette ensemble pour avoir une victoire qui va profiter à tous.

TOUTE INFO :
Et quel est votre message aujourd’hui ?
Grand Docteur : Nous voudrions que l’Etat Burkinabè annule le contrat qu’il a signé avec Bolloré sur la gestion de SITARAIL parce que ce contrat n’arrange pas le Burkina Faso. La vérité est que le peuple Burkinabè ne profite pas de ces trains alors que ce sont nos ancêtres qui ont sacrifié leurs vies pour mettre ces rails. Donc, aujourd’hui, nous ne pouvons pas fermer les yeux sur cette exploitation illégale du chemin de fer par Bolloré.

TOUTE INFO : Est-ce que votre voix sera entendue dans ce combat que vous menez ?


Grand Docteur :
Je crois que nous allons vers une victoire avec ce combat parce que nous avons signé des pétitions où nous avons eu beaucoup de personnes qui ont adhéré et accepté de signer la pétition. Nous sommes là aujourd’hui pour déposer cette pétition devant le président de l’assemblée nationale afin qu’il ouvre l’œil surtout le bon pour que le Burkina Faso puisse profiter de ces rails maintenant.

TOUTE INFO :
Quel appel avez-vous pour le président de transition Damiba ?

Grand Docteur :
C’est une occasion pour le président de montrer qu’il est venu au pouvoir non pas par élection mais par conviction personnelle dans laquelle il a décidé de mettre le Burkina Faso sur une ligne stable y compris l’insécurité qu’il veut balayer et encore remettre les choses sur les pendules parce que qu’il faut lutter et remettre la gestion des rails au Burkinabè. Réussir à faire cela serait une victoire pour lui et pour le Burkina Faso.

TOUTE INFO : Est-ce qu’il ne faut pas aussi craindre que Bolloré traine le Burkina Faso en justice puisque c’est un contrat dûment signe avec l’Etat ?

Grand Docteur : Il faut savoir que toute victoire a des conséquences, toute lutte noble a toujours des effets secondaires. Par conséquent en tant que citoyen Burkinabè, nous devons assumer toutes les conséquences qui découleront de cette lutte. Même si, cela va nous couter cher, il faudrait qu’on l’accepte pour que demain nos enfants puissent en profiter. Donc, c’est un sacrifice que nous devons assumer.


Propos recueillis par Alain YAMEOGO/Retranscription Issa ZONE

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document