RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


Municipales du 22 mai 2016 : bilan de la situation sécuritaire par l’Etat major de la gendarmerie

D 22 mai 2016     H 22:13     A TOUTE INFO     C 0 messages


L’Etat major de la gendarmerie a animé un point de presse le dimanche 22 mai 2016. Le point focal de la CENI le commandant Errad Somda a communiqué sur la situation sécuritaire des municipales.

Faire un point de la situation électorale de 6 heures à 18 heures c’est l’objet de la conférence de presse animée par le point focal de la CENI le commandant Errad Somda. Et ce que l’on peut dire en ce qui concerne la sécurité lors de ces échéances électorales, c’est que sur l’ensemble du territoire l’on a rencontré des incidents qui ont été maîtrisés par les forces de sécurité. Cependant le point focal de la CENI a tenu à rappeler que lesdits incidents ne sont pas d’ordre sécuritaire. Il estime qu’ils sont liés au comportement de certains acteurs électoraux. Mais qui dit période électorale, dit période sensible. Afin d’éviter que le pire ne se produise, les forces de l’ordre déployées pour assurer la sécurité des élections ont dû intervenir à travers la sensibilisation selon le commandant Errad Somda. Et grâce à ces sensibilisations, les éléments sur le terrain ont réussi à rétablir l’ordre a-t-il indiqué. Malheureusement à certains endroits comme Dapelgo, la sensibilisation n’a pas pu empêcher la non ouverture de 11 bureaux de vote dans lesquels les élections n’ont pas eu lieu a-t-il souligné. Le point focal est revenu sur des localités où ses éléments ont du intervenir pour rétablir l’ordre. Bobo Dioulasso à l’école Bendougousso, des candidats qui orientaient des électeurs dans des bureaux de vote ont été interpellés. Dans l’école Nyénéta, tout comme à Sapcé, il y a eu risque d’affrontement entre des militants opposés ce qui a obligé l’intervention de la sécurité. Le bureau de Picui fermé depuis le samedi 21 mai par un individu qui a refusé de rendre la clé, l’a finalement rendu sur intervention toujours des forces de sécurité avant l’ouverture des bureaux de vote. Bien d’autres foyers de tension ont relevés par le principal conférencier du jour.

Tentative d’évasion à la MACO

Dans l’après-midi du dimanche 22 mai 2016, la Maison d’arrêt correctionnelle de Ouagadougou (MACO) a été mouvementée. Le commandant Errad Somda a confirmé qu’il y a eu une tentative d’évasion orchestrée par des détenus. Il a rassuré qu’elle a été vite maîtrisée et tous les détenus ont été remis dans leurs cellules. « Aucun détenu n’a réussi à s’échapper ; et même si c’était le cas, il a été rattrapé » a confié l’homme de tenu. Pour la quiétude de la population, il a rassuré que le calme est revenu dans la Maison d’arrêt.

Thierry KABORE

Version imprimable de cet article Version imprimable