RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


Résultats des municipales 2016 : Le triomphe électoral du MPP

D 26 mai 2016     H 21:01     A TOUTE INFO     C 0 messages


Au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 26 mai 2016à Ouagadougou, le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) dit assumer sa victoire et s’attend à diriger plus de 250 mairies sur 363. Selon le président par intérim du parti, Salif Diallo, ce scrutin est une autre réponse à « ceux qui ont toujours refusé l’évidence ». Pour lui, « les municipales ont été assurément la confirmation de l’adhésion de la majorité du peuple au parti au pouvoir ».

« Le soleil du MPP s’est levé, n’en déplaise à ceux qui ne veulent pas le voir ! », clame Salif Diallo, président par intérim du parti. Contrairement aux calculs de l’opposition, le parti majoritaire estime que la mairie centrale de Ouagadougou est déjà acquise par le MPP et ses alliés et le nombre total de communes engrangé avoisinerait 278. Le parti au pouvoir rassure qu’il n’y aura pas de négociation avec l’opposition, « des gens honnis par le vote ». Pour Salif Diallo, le MPP a le triomphe modeste malgré « son écrasante victoire  ». « Nous avons dépassé l’ère du « Tuk-Guili », c’est le moment du partage démocratique », a-t-il signifié.

Mais qu’est-ce qui justifie la faible participation des citoyens au vote ?

Selon les responsables du MPP, le faible taux de participation des populations aux municipales, évalué à 47,85%, n’est pas lié aux 100 jours de gouvernance du président Roch Marc Christian Kaboré mais plutôt à trois facteurs, à savoir : la faible implantation des partis d’opposition, la faiblesse du transfert des ressources vers les collectivités décentralisées et la méconnaissance du rôle des conseillers municipaux. Le MPP se dit prêt à développer une nouvelle politique d’aménagement du territoire à travers l’implication effective des populations dans la gestion et le développement de leurs localités. Toute chose qui, selon les dirigeants du parti du soleil levant, pourrait contribuer à gérer les problèmes imminents comme celui du foncier.

Le règlement des différends par voies juridiques

Le MPP se dit par ailleurs victime de violences de toutes sortes pendant le dépôt des dossiers de candidature et lors de la campagne. Aussi, les responsables du parti se disent déterminés à démasquer tous les fauteurs de troubles. Pour ce faire, des plaintes ont été déposées auprès des juridictions compétentes. Toujours en ce qui concerne le règlement juridique des différends, Salif Diallo invite l’opposition à aller en justice si elle persiste à contester la nomination de Lassané Sawadogo à la tête de Caisse nationale de Sécurité Sociale (CNSS).

Sidnooma Delaforce Ouédraogo
Toute Info

Version imprimable de cet article Version imprimable