RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Congrès extraordinaire du CDP : quand Eddie fait référence à l’évangile de saint Marc

D 8 décembre 2019     H 15:12     A Camille Baki     C 0 messages


Léonce Koné et 24 autres camarades ont été exclus du Congrès pour la démocratie et le Progrès (CDP) le 22 septembre 2019. Une décision qui a jeté de l’huile sur le feu attisant ainsi une tension sans précèdent au sein du parti. Sur recommandation du président d’honneur, Blaise Compaoré un congrès extraordinaire a vu le jour ce 7 décembre à Ouagadougou. Objectif, reporter les exclusions pour favoriser la cohésion et l’unité du parti à une année des échéances électorales.

« Je retiens de nos débats que le président d’honneur, le président Blaise Compaoré est le ciment de l’unité de notre parti », lance Eddie KOMBOIGO président du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) ce samedi 7 décembre 2019. Une conviction qui n’est doute pas fortuite quand on sait les injonctions du président d’honneur dans la résolution de la crise qui secoue le parti. Ce congrès extraordinaire au cours duquel les congressistes ont suspendu la décision d’exclusion des camarades Léonce KONE, Mahamadi KAONDA et des autres camarades suspendus. Un congrès qui n’est autre que la volonté du président d’honneur a laissé entendre Eddie KOMBOIGO. L’unité, la cohésion et la discipline sont 3 valeurs chères au CDP, des principes qui sont des conditions pour l’accession au pouvoir en 2020 mais aussi de la survie du parti. Pour cela, l’évangile de saint Marc est cité par le président KOMBOGO comme un exemple qui interpelle. « Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut subsister. Si une maison est divisée comme elle-même, cette maison ne peut subsister » (Marc 3 ,24-26). Ainsi, le président du parti professe que le salut du CDP est dans son unité et sa cohésion. Des valeurs qu’il faut préserver au prix de deux valeurs cardinales que sont la tolérance et le pardon, la discipline et la loyauté, la confiance et le respect mutuel.

Se tromper d’adversaires c’est l’erreur à ne pas commettre au CDP dira Eddie KOMBOIGO, notre seul adversaire c’est le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) et ses alliés, a-t-il ajouté. Mais la hache de guerre est-elle enterrée entre les proues de têtes du CDP ? Difficile de répondre quand on sait qu’aucune ombre de Léonce KONE ou Mahamadi Koanda n’a plané à ce congrès extraordinaire.

Camille BAKI

Version imprimable de cet article Version imprimable