RSS 2.0 twitter google facebook youtube

-->


Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité



Economie : Le Trésor et les collectivtés territoariales veulent parler le même langage pour une mobilisation et une gestion efficace et efficiente des deniers publics

D 3 décembre 2020     H 19:56     A Chéri Fatou Dramé     C 0 messages


agrandir
-->


La 22e conférence annuelle des services du trésor (CAST) a débuté ce jeudi, 3 décembre 2020 à Ouagadougou. Pour une durée de 48h, il s’agit pour les différents acteurs du trésor, de passer en revue leurs différentes interventions afin de « dégager des pistes de solutions pour un meilleur accompagnement des collectivités territoriales ».

C’est sous le thème « Le Trésor Public face aux défis de la gestion financière et comptable des Collectivités Territoriales pour une meilleure contribution au développement local », que se tient la 22ème conférence annuelle des services du trésor public (CAST), les 03 et 04 décembre 2020 à Ouagadougou. L’une des responsabilités de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, c’est d’assurer une saine gestion des deniers publics et de garantir la trésorerie au titre des collectivités territoriales. Dans ce contexte, il est plus que nécessaire pour le Trésor public de se pencher sur les causes de ces insuffisances afin de proposer des solutions qui permettront à la DGTCP de renforcer le dispositif de supervision et de gestion des Collectivités Territoriales.

A travers cette réflexion, en organisant la 22e CAST, il s’agit selon le DG de la DGTCP, Célestin Sanou de passer en revue l’ensemble des interventions de la DGTCP aussi bien « en matière de mobilisation de ressources, de gestion des dépenses et de tenue de la comptabilité pour faire une évaluation complète afin de dégager des pistes de solutions pour un meilleur accompagnement aux collectivités territoriales ». « Nous allons aborder une phase décisive dans la gestion locale qui va consister à consacrer plus d’autonomie aux collectivités territoriales et dans ce sens, il faut que nous puissions nous donner les instruments, les outils nécessaires pour un meilleur accompagnement des collectivités » a-t-il affirmé.

Il a par ailleurs expliqué que c’est dans ce sens que ce thème les interpelle afin qu’ensemble, avec tous les acteurs, les élus, les services techniques, ils puissent dégager des solutions pour une meilleure contribution au développement à la base.
Célestin Sanou a évoqué un certain nombre de défis à surmonter. Précisément, il faut, selon lui, « une meilleure contribution à la mobilisation des ressources, une meilleure transparence dans la gestion des dépenses, une meilleure réduction des comptes publics ».

Édith clémence Yaka, ministre délégué en charge du budget, représentant le ministre de l’Économie des finances et du développement, a invité les différents participants à s’investir durant les 48 heures, dans les réflexions afin de formuler des propositions pour permettre aux acteurs d’être « opérationnels sur le terrain et d’encadrer les collectivités locales sur tous les aspects où ils sont attendus ».

Chéri Fatou Dramé (Stagiaire)



Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document