RSS 2.0 twitter google facebook youtube

-->


Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité



Education : la F-SYNTER et son ministère de tutel à couteau tiré sur un decret

D 30 janvier 2021     H 15:07     A Chéri Fatou Dramé     C 0 messages


agrandir
-->


La Fédération des Syndicats des Travailleurs de l’Education et de la Recherche (F-SYNTER) a ténu une conférence de presse le samedi 30 janvier 2021. Le but était de réaffirmer sa détermination à se battre, pour défendre les intérêts des travailleurs qui sont remis en cause par le gouvernement.

Le 12 janvier 2021, une lettre signée par le secrétaire général du ministère, interdit l’acceptation des candidatures des enseignants et ingénieurs de recherche aux concours du CAMES, une note qui ne passe pas pour le syndicat national des travailleurs de l’éducation et de la recherche qui par ailleurs a dénoncé plusieurs de ses dispositions qui violent le protocole d’accord anterieurement signé en septembre 2016 entre le gouvernement et les syndicats du ministère. « Dès l’adoption de ce décret, notre syndicat a fait connaitre sa désapprobation de certaines de ses dispositions et n’a cessé d’interpeller les autorités du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MESRSI) sur les problèmes que ne manqueront pas de créer ce décret querellé » a indiqué Bertrand Meda, secrétaire général de la coordination de la recherche.

Selon Bertrand Meda, derrière cette mesure d’interdiction aux concours du CAMES, se profile une volonté politique de ne pas recruter les chercheurs et les enseignants-chercheurs en qualité et en quantité suffisantes.

C’est pourquoi, Bertrand Meda a ténu donc à exiger l’annulation immédiate et sans conditions de la note du Secrétaire Général du MESRSI interdisant aux universités et au Centre national de recherche scientifique et technologique (CNRST) de présenter les enseignants à temps plein et les ingénieurs de recherche aux concours du CAMES. Ensuite, la relecture, dans de très brefs délais, du décret adopté, le respect strict des termes du protocole d’accord et des points d’accord du communiqué conjoint de 2016 et l’arrêt de la remise en cause des acquis des travailleurs. Il a aussi ajouté la reprise immédiate et sans condition de l’intégration des permanents du CNRST qui sont admis au CAMES et enfin la résolution des plateformes revendicatives des coordinations de la F-SYNTER.

« Notre fédération voudrait par la même occasion, réaffirmer sa détermination à se battre pour défendre les intérêts des travailleurs » a-t-il soutenu.

Chéri Fatou Dramé



Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document