Warning: Undefined array key "page" in /home/touteik/www/spip.php on line 2

Warning: Undefined array key "page" in /home/touteik/www/spip.php on line 4

Warning: Undefined array key "page" in /home/touteik/www/spip.php on line 6
Toute Info : Le journal populaire
Accueil > Analyses
Analyses

  • Situation nationale : le Front Patriotique livre son analyse (Germain Bitiou NAMA, Coordonnateur)

    En ce début d’année 2024, le Front patriotique présente à tous les Burkinabé, et particulièrement à ceux qui ont été victimes des attaques terroristes, à ceux qui, comme les FDS et les VDP, se battent les armes à la main pour libérer notre pays des envahisseurs terroristes, aux familles de ceux qui sont tombés ou ont été blessés dans ce combat, ses meilleurs vœux de bonne année. Que 2024 soit l’année de notre victoire définitive dans la lutte pour recouvrer la liberté, l’indépendance et (...)

  • DÉCLARATION COMMÉMORATIVE DE LA GRÈVE DES 17 ET 18 DÉCEMBRE 1975

    Camarades militantes et militants, Travailleuses et travailleurs du Burkina Faso,
    Nous célébrons cette année le 48ème anniversaire de la grande grève des 17 et 18 décembre 1975. Cette grande grève organisée par les responsables syndicaux de l’époque a permis de faire échec à un projet funeste du régime du général Sangoulé LAMIZANA, projet qui visait la mise en place d’un parti unique, le Mouvement National pour le Renouveau (MNR). Ce parti était conçu pour être le « cadre unique pour (...)

  • Réquisitions du MPSR II : les 4 points d’éclairage d’un Doctorant en Droit Privé et Sciences Criminelles [Tribune]

    A la suite du Dr Arouna Louré, médecin anesthésiste-réanimateur, connu pour ses opinions et ses critiques de la gouvernance politique, réquisitionné depuis le 11 septembre et envoyé au front, l’on assiste depuis début novembre à la réquisition de plusieurs leaders d’opinion issues d’organisations de la société civile, du monde des médias, et du monde politique. Depuis lors, les burkinabè sont divisés dans leur appréciation de ces réquisitions. Pour les uns, ces réquisitions servent (...)

  • Interdiction du meeting du 31 octobre : lettre ouverte des organisateurs au Président de la délégation spéciale de Ouagadougou

    (Ouagadougou, le 09 novembre 2023) Monsieur le Président de la délégation spéciale, Nous accusons réception de votre correspondance N° 2023-4297/CO/M/SG du 26 octobre 2023 en réaction à notre lettre d’information pour la tenue d’un meeting de commémoration du 9ème anniversaire de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et du 8ème anniversaire de la résistance victorieuse au coup d’Etat de septembre 2015. Nous notons avec intérêt que vous reconnaissez que notre activité est légale. A (...)

  • BRUNO NABALOUM : MA MODESTE CONTRIBUTION A L’ATTEINTE DES OBJECTIFS FINAUX DE LA TRANSITION MILITAIRE BURKINABE SOUS LA CONDUITE DU CAPITAINE PATRIOTE IBRAHIM TRAORE, CHEF DE L’ETAT, PRESIDENT DE LA TRANSITION

    A l’annonce de la prise du pouvoir des mains du Lieutenant-colonel Paul Henri Sandogo DAMIBA(LCL PHSD) par le jeune Capitaine d’artillerie Ibrahim TRAORE, l’intellectuel burkinabé bon teint que je suis a poussé un ouf de soulagement. Et pour cause ! Etre en mesure de destituer le LCL PHSD dans le contexte actuel est synonyme d’un engagement patriotique prenant véritablement en compte les aspirations profondes de l’immense majorité de notre vaillant et intrépide Peuple révolutionnaire. (...)

  • F-SYNTER : DECLARATION DE RENTREE SCOLAIRE ET ACADEMIQUE 2023-2024

    (Ouagadougou, le 03 Octobre 2023) La rentrée scolaire et universitaire 2023-2024 a lieu au Burkina Faso dans un contexte marqué, au plan international, par l’aggravation de la crise du système capitaliste impérialiste. La guerre en cours en Ukraine, expression de la contradiction entre deux blocs de puissances impérialistes en l’occurrence celui des USA et ses alliés de l’OTAN et celui de la Russie et ses alliés, est source de conséquences dommageables pour les peuples de Russie, d’Ukraine (...)

  • Coup d’Etat au Niger : Mohamed Bazoum tombe la France à la main

    Exit Mohamed Bazoum du pouvoir au Niger ! Le coup d’Etat a été confirmé ce mercredi 26 juillet 2023. Dans une déclaration lue tard dans la nuit à la télévision nationale nigérienne, un groupe de militaires a annoncé la prise de pouvoir par un Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP).
    Nul doute que Mohamed Bazoum récolte la rançon de son entêtement. Dans la sous-région ouest-africaine en proie au terrorisme, les masses populaires au Niger comme au Mali et au Burkina Faso (...)

  • Exhibition d’armes par le Président : pourvu ça ne soit pas comme des jouets chinois

    L’idée de faire trembler l’ennemi à travers des actions de zèle semble de bon aloi. Ainsi donc la visite du Président Ibrahim Traoré aux unités combattantes en formation le samedi 22 juillet 2023, dans un décor d’armes en exposition procède de cette logique. Sauf que dans cette guerre pour la reconquête du territoire, les hommes armés qui défient le Burkina Faso ne sont pas des enfants du genre à effrayer avec n’importe quel équipement.
    Nous ignorons la capacité de destruction des armes (...)

  • Le Burkina perd 17 points dans le classement mondial de la liberté de la presse 2023 et chute du 41e au 58e rang

    L’édition 2023 du Classement mondial de la liberté de la presse, qui évalue les conditions d’exercice du journalisme dans 180 pays et territoires, est publiée à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai.
    Le rapport de Reporter Sans Frontières indique que la situation est “très grave” dans 31 pays, “difficile” dans 42 et “problématique” dans 55, alors qu’elle est “bonne” ou “plutôt bonne” dans 52 pays.
    Autrement dit, les conditions d’exercice du journalisme (...)

  • Tribune du REN-LAC : Le secret-défense, une entrave à la transparence et à la redevabilité financière

    Depuis 2015, le Burkina Faso est confronté à une guerre meurtrière sans précédent imposée par des groupes armés terroristes. Cette situation a conduit le gouvernement à mettre un accent accru sur les secteurs de la défense et de la sécurité. En conséquence, les budgets alloués à ces deux secteurs ont connu à partir de 2017 un accroissement continu. Si l’objectif clairement affiché par les autorités est désormais la reconquête du territoire national, se pose aussi et surtout la question de (...)